La sexualité quand on a 40 ans et plus

Il paraît que ceux que l’on nomme les « quadras » sont aujourd’hui les nouveaux trentenaires. En effet, à 40 ans, il semble que la vie offre de nouveaux atouts qui attirent ou suscitent l’admiration : une vie professionnelle plus confortable, une féminité ou une masculinité épanouie, une libido à son sommet.

Goûter les joies des quadras

A cette période de leur vie, les personnes qui ont 40 ans et plus se sentent plus en phase avec eux-mêmes, ils ont l’impression de ne plus rien avoir à prouver ni à eux-mêmes ni à leur partenaire. Les relations sont plus stables, plus sincères : c’est un cliché mais oui, la maturité est présente et chacun se sent pleinement soi.

Evidemment, cela se ressent sur la sexualité : on a appris davantage à aimer son corps, à l’accepter, on se connaît davantage également et l’on sait ce que l’on aime et que l’on peut donner.

Les hommes comme les femmes sont généralement sortis du schéma de construction qui consiste à lancer sa carrière, à faire des enfants, à les élever en bas âge. Aujourd’hui, ils ne sont plus dans la remise en question permanente et chacun peut s’appuyer sur ses réussites pour surmonter ses complexes.

Un nouveau souffle pour la sexualité

Cette nouvelle phase dans la vie des quadras apporte un nouveau souffle sur leur vie sexuelle : le désir de chacun redevient une priorité, une nouvelle urgence, notamment pour les femmes pour qui la ménopause pointe son nez à horizon.
Chacun a envie d’en profiter, sans les barrières qui peuvent avoir entravé leur sexualité quand ils étaient plus jeunes.
Chacun est conscient de son plaisir et s’avère plus habile à amener leur conjoint à le satisfaire.

La phase d’exploration est terminée, désormais la sexualité est plus réaliste. Cela évite des frustrations éventuelles : le sexe pour le sexe disparaît au profit d’une relation sentimentale, de complicité où le sexe s’inscrit comme un élément essentiel mais non plus déterminant.

This post is also available in: enAnglais