Suis-je trop gentille en amour ?

 

Lorsque l’on entame une nouvelle histoire d’ amour, l’envie de bien faire est tellement présente qu’elle nous pousse parfois à avoir des comportements pas toujours appropriés. Parmi ceux-ci, on peut évoquer la gentillesse, car bien qu’au départ ce trait de caractère soit une qualité louable, celui-ci peut se retourner contre vous. Il est donc important de se demander si vous n’en faites pas trop, au point de mettre vos propres désirs de côté et passer à côté de votre propre histoire ?

Bien évidemment, nous n’allons pas vous reprocher d’être gentille, il est d’ailleurs impensable de considérer ce trait de caractère comme un défaut. Mais lorsqu’il s’agit de relations amoureuses et de sentiments, tout n’est pas aussi évident. Même si vous êtes remplis de bonnes intentions, quand on parle d’amour, il faut garder en tête que tout excès est nuisible. La gentillesse devient problématique lorsqu’elle est abusive et non équilibrée. Nous sommes tous d’accord pour dire que dans une relation amoureuse, on doit « donner à l’autre » sans forcément attendre quelque chose en retour. Une relation dite « normale » implique forcément de vouloir faire plaisir à l’autre, vouloir qu’il se sente bien, être attentive à ses envies, besoins etc.

Le bât blesse lorsque vous avez l’impression qu’il n’y a pas de juste milieu, que vous donnez beaucoup (trop) par rapport à ce que vous recevez. Lorsque l’on donne en retour on ne doit pas forcément attendre quoi que ce soit au retour, mais la gentillesse ne doit pas se transformer en faiblesse. Et ce pour plusieurs raisons : d’une part, vous encourez le risque de vous faire dominer, écraser voir manipuler si vous tombez sur une personne peu scrupuleuse. D’autre part, à force de penser aux désirs et besoins de votre conjoint(e), vous vous oublierez et passerez aux côtés des vôtres sans même vous en rendre compte. Encore une fois, l’équilibre est donc de mise au risque d’entrer dans une relation de dépendance.

Pour vous défaire d’une gentillesse excessive, il faut d’abord en avoir conscience pour pouvoir ensuite traiter le « problème ». Une fois la prise de conscience faite, il sera important de comprendre les causes pour tenter de les résoudre : la peur d’être quittée, de plus de ne pas être aimée, un manque de confiance ou encore l’envie d’éviter les conflits.

Dans votre cas, il sera important d’apprendre à mettre des limites et à vous faire respecter. Savoir dire non ne fera pas fuir votre moitié, loin de là ! Ce n’est pas parce vous ne vous concentrez plus uniquement sur votre partenaire qu’il/elle vous quittera ou vous aimera moins. Cela peut même être bénéfique pour votre couple, soyez donc gentil… mais pas trop ! Aussi, autorisez-vous à ne penser qu’à vous et à satisfaire vos propres désirs.