default image

« Après avoir essuyé plusieurs échecs sur des sites de rencontres bien connus, j’ai décidé de me tourner vers une agence spécialisée. J’ai vite constaté qu’il y en avait des tas et qu’il était difficile de faire son choix, je me suis alors mise à rechercher des informations sur chacune d’entre elles et c’est l’agence Guerda de Haan spécialisée dans les rencontres haut de gamme qui est sortie du lot.
Les témoignages des anciens membres m’ont rassurée, le fait que les personnes qui entrent dans l’agence soient réellement sélectionnées et définies comme haut de gamme, aussi j’ai été séduite par la fondatrice en visionnant sur internet les reportages qu’elle a pu faire à la télévision.
Ce qui m’a le plus convaincue c’est quand j’ai eu ma première entrevue avec Guerda, nous avons déjeuné ensemble et je lui ai raconté mon passé et mes déboires amoureux. Je lui ai décrit mon homme idéal que je n’arrivai pas à trouver : drôle, intelligent, sincère et éventuellement bel Apollon, pourtant pas la mer à boire !
Guerda m’a mise à l’aise, souriante, conciliante et compréhensive, elle m’a promis de tout mettre en œuvre pour que je trouve celui qu’il me fallait. J’ai décidé de signer un contrat Platinium d’une durée de 12 mois avec l’agence matrimoniale haut de gamme Guerda de Haan.
Au bout de trois semaines mon téléphone a sonné, c’était Guerda, elle me dit qu’elle a un homme à me présenter. Je me rends au rendez-vous, il est charmant mais nous nous rendons compte que ça n’ira pas plus loin.
Une semaine plus tard j’ai un nouvel appel de l’agence Guerda de Haan : elle me propose de retrouver Christophe, 38 ans, publicitaire et plein d’humour. Elle me transmet le numéro du portable de Christophe et, prenant mon courage à deux mains, je l’appelle : il a un sourire dans la voix, il me met à l’aise et nous convenons de nous voir la semaine suivante dans un bar près de l’Opéra. Il est vraiment beau : le brun ténébreux par excellence. Il m’a écoutée, m’a fait part de ses aventures passées et, à vrai dire, sa sincérité m’a bouleversée. Il m’a profondément touchée et je ne crois pas mentir en disant que, moi aussi, je lui ai tapé dans l’œil. Nous nous sommes plu et avons décidé de nous revoir. Au bout d’un mois de liaison j’ai décidé de mettre mon contrat Platinium en ‘’stand-by’’ et puis, avec Christophe nous avons débuté notre relation en nous envolant aux Canaries pendant trois semaines. Lui n’avait pas pris de vacances depuis longtemps et moi, j’avais vraiment besoin de bronzer. Comme en lune de miel nous avons appris à nous découvrir là-bas, l’atmosphère nous a fait du bien à tout les deux et nous nous sommes aimés sous le soleil. Le retour en France nous a fait drôle mais nous avons décidé de continuer la petite routine que nous avions commencée là-bas. J’allais chez lui et il venait chez moi.
On était vraiment heureux tous les deux. Quand on a proposé un poste à Dubaï à Christophe, j’ai longtemps pesé le pour et le contre et je me suis dit qu’en tant que juriste je ne pouvais pas me permettre d’aller aussi loin pour travailler dans un pays dont je n’avais pas appris le droit, et plus que tout je ne voulais pas l’empêcher de vivre une expérience aussi intéressante. Alors nous sommes restés ensemble, le plus possible jusqu’à ce que je l’accompagne à l’aéroport ; et c’est là qu’on s’est quittés. Nous ne nous sentions pas capable de vivre aussi loin l’un de l’autre, les larmes aux yeux, je l’ai laissé s’envoler. Je lui serai reconnaissante à jamais de m’avoir fait de nouveau croire en l’amour.
En rentrant chez moi j’ai décidé d’appeler Guerda pour lui raconter l’histoire que je venais de vivre. Nous avons décidé de nous voir pour en discuter ; elle m’a redonné confiance en moi, m’a dit qu’il ne fallait pas que je m’enferme ni que je me ferme. Comme une prescription, nous avons annulé le ‘’stand-by’’ de mon contrat, elle m’a suggéré de venir avec elle à un bal qu’elle organise, histoire de voir de nouvelles têtes, de me changer les idées et pourquoi pas faire de nouvelles rencontres. Elle m’a expliqué que c’était elle qui composait les tables et m’a confié qu’elle avait placé un très beau jeune homme de 35 ans à côté de moi.
Arrivée au Bal, en robe de princesse (dress code oblige) je n’imaginai pas que j’allais rencontrer Jules, l’homme dont Guerda m’avait parlé. Il était vêtu d’une queue de pie et j’ai bien vu qu’il ne se sentait pas à l’aise dans ses mocassins : il a faillit renverser son champagne sur moi et nous sommes partis dans un fou rire comme si nous étions encore adolescents ! Jules est architecte, il est beau, grand, blond aux yeux bleus et a un sens de l’humour qui me transporte. Cerise sur le gâteau : son regard et son sourire me font tomber. Nous nous sommes tout de suite entendus et avons passé une soirée merveilleuse (et je ne crois pas trop m’avancer en disant que nous en rappellerons longtemps encore). Nous n’arrivions pas à nous quitter à la fin et avons décidé de nous voir le soir suivant. Plus à l’aise en tenue de ville nous nous sommes livrés l’un à l’autre, je lui ai confessé mon histoire avec Christophe et lui m’a parlé de sa fiancée partie avec un autre. Il m’a touchée par sa sincérité et sa douceur. Nous nous sommes vus tous les soirs pendant un mois et avons invité Guerda à venir dîner un soir avec nous. Elle était ravie de nous voir comblés et à ce point en phase tous les deux et cette fois, MON Jules et moi avons décidé d’arrêter nos contrats respectifs avec l’agence Guerda de Haan.
Cela  fait un an maintenant que nous sommes ensemble, nous avons pris un appartement tous les deux et envisageons d’acheter un bien à Montmartre d’ici l’an prochain, notre mariage est prévu pour cet été et nous projetons d’avoir un enfant : je n’ai jamais été aussi heureuse.
Mille fois merci Guerda, tu es une fantastique entremetteuse ! » Manon, 34 ans, Paris

 

8 octobre 2015